French version selectionnée English version Spanish version

Organicité - technicité : hybridations dans le discours littéraire

7-9 oct. 2020
En visioconférence (initialement prévue à la Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle - 4,rue des Irlandais | 75005 Paris) - Paris (France)

http://organitechno.sciencesconf.org

On observe depuis le milieu du XXe siècle un important changement de paradigme dans le discours scientifique : la séparation entre l’organique et le technique, qui a marqué des siècles durant l’histoire « occidentale » des idées et structuré durablement son imaginaire, semble levée. Le rapprochement esquissé dès le XVIIe siècle entre l’organique et le technique (notamment à travers l’homme-machine chez Descartes et La Mettrie) se trouve aujourd’hui radicalisé par leur hybridation. Des associations auparavant impensables ont pu voir le jour, entre autres chez Donna Haraway (« naturecultures » 2003) ou Jean-Luc Nancy (« écotechnie » 2007). Cette renégociation des rapports entre organicité et technicité est devenue une source d’importantes luttes conceptuelles, y compris sur le terrain de la théorie littéraire. Situées au croisement de plusieurs disciplines affectées par ce changement de paradigme, les études littéraires ont produit elles aussi de nouvelles figures de pensée en abondance : l‘hybride (Norbert Mecklenburg, 2008), la nuée (Eva Horn / Lucas Marco Gisi, 2009), la diffraction (Birgit M. Kaiser / Kathrin Thiele, 2017), la greffe (Uwe Wirth, 2011) ou encore l’interférence (Sebastian Donat et al., 2018). On se propose ici d’en faire l’archéologie et la critique, en examinant plus spécifiquement la pensée littéraire des pays de langue allemande, dans son évolution diachronique et à travers ses influences anglo-américaines et françaises.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 84 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap