Versión en francés Versión en inglés Versión en espagnol seleccionada

1989, hors-champ de l’architecture officielle, des petits mondes au Grand

27-28 nov. 2020
ENSA Paris Malaquais, 14 Rue Bonaparte, Paris 75006 - Paris (Francia)

http://1989.sciencesconf.org

Le thème du colloque s’organise autour d’une date fédératrice – 1989, un jalon symbolique – et d’un point de vue : à la fin des années 1980, en France, dans le domaine de l’architecture, les caméras se sont presque exclusivement concentrées sur un seul phénomène : les grands travaux présidentiels. La célébration annoncée du bicentenaire de la Révolution fut orchestrée de longue date afin d’en faire un moment de fête nationale, et coïncide avec l’aboutissement des grands projets architecturaux lancés par François Mitterrand après son élection en mai 1981. Ces « hauts faits », qui ont occupé le devant de la scène française sous l’égide d’un État aménageur tout puissant, qui fait la démonstration de sa puissance à Paris peut-être pour la dernière fois, et à la construction de la pyramide du Louvre, de la Grande Arche de la Défense et de l’Opera Bastille, occultent une infinité d’événements moins identifiés et peu médiatisés. Pourtant, ces derniers informent, tout autant sinon plus, cette période de l’histoire et ses incidences sur le monde d’aujourd’hui. La date-clé de 1989 fonctionne donc à la fois comme un prétexte et un repère, un espace de cristallisation de l’histoire, une sorte de point focal utile pour constituer une archéologie du présent. Nous avons fait l’hypothèse que ces «  grands projets  », qui sont autant de «  grands évènements  », sont des arbres qui cachent la forêt des «  moindres projets »  ; leur examen est indispensable pour qui voudrait brosser un portrait de cette année, de ses alentours immédiats jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi nous proposons de nous attacher aux événements qui, loin de l’architecture officielle et des programmes et discours prestigieux, sont généralement considérés par l’historiographie comme secondaires, subalternes, anecdotiques - voire mineurs. Ce faisant nous opérons un pas de côté par rapport aux «  hauts faits  » pour nous concentrer sur telle ou telle opération de province, tel changement de culture professionnelle, telle tendance dans l’enseignement, et tels événements au delà de la France… 1989, c’est encore ce que l’on appelle de l’histoire « immédiate », du « temps présent ». C’est pourquoi il a paru indispensable d’étudier le témoignage de ceux qui - en France et à l’étranger - ont vécu ce moment là, ceux dont les actions ont fait cette période. Ceux aussi dont les postures et les trajectoires nous aident à comprendre le basculement qui s’est joué, en France et bien au-delà, en 1989 et dans les années qui ont suivi. À un niveau qui dépasse largement celui de l’architecture française, la chute du communisme et l’ouverture du bloc de l’Est ont ouvert la voie à la libéralisation et la mondialisation des échanges économiques, à un remodelage géopolitique et au brouillage des frontières entre ce qui relevait du secteur public et de la sphère du privé.
Disciplina científica : 

Lugar de la conferencia
Personas conectadas: 168 |  Contacto |  Acerca de |  RSS
Sitemap