Politique, laicite et religion, enjeux passes et presents en Mediterrannee

28 nov.-1 déc. 2016
Ecole Française de Rome - Piazza Navona 62 - Rome (Italie) - Rome (Italie)

http://polare.sciencesconf.org

Cette formation, ouverte à un public académique (doctorantes et doctorants, enseignants-chercheurs, chercheuses et chercheurs), et non-académique, répond à la mise à l’ordre du jour politique des questions de laïcité et de régulation du culte et de l’expression de la conviction religieuse. L’actualité invite à dépasser les discours médiatiques ou politiques simplificateurs. L’école thématique est un lieu de confrontation des analyses menées dans un cadre académique avec les expériences de professionnels confrontés à ces questions dans le cadre de leur activité. Comment répondre aux interrogations soulevées par des politiques de la laïcité dans un contexte multiconfessionnel distinct de celui dans lequel elles ont été élaborées dans la plupart des pays européens au siècle dernier ? La notion de radicalisation, qui s’est imposée comme un référentiel de l’action publique, ne risque-t-elle pas de réduire au seul prisme religieux des processus plus complexes et d’occulter ainsi les logiques sociales et économiques à l’œuvre dans la violence commise au nom de la conviction religieuse ? Cette violence ne doit-elle pas être réintégrée dans une analyse plus globale des processus de politisation des questions et pratiques religieuses dans les sociétés méditerranéennes ? Loin de se réduire à l’examen de l’islam, la perspective adoptée ici est comparatiste dans l’espace et dans ses objets de recherche. Ce décloisonnement participe de nouvelles approches qui s’intéressent à la religion dans sa relation avec le politique. Elle peut ainsi être saisie comme productrice de société civile, comme ressource dans une mobilisation collective ou à l’origine de répertoires d’action spécifique, dans leurs formes les plus violentes comme les plus pacifiées. Ceci permet d’appréhender les processus de politisation de la laïcité et du fait religieux dans leur dimension sociologique et institutionnelle, mais encore de rendre compte de la manière dont des individus et des groupes sociaux interviennent dans l’espace public au nom de la religion ou au nom de la laïcité. Penser la politisation implique de prêter attention à trois dimensions : la construction politique des questions religieuses ; l’entrée dans le champ politique d’acteurs, collectifs ou individuels, qui revendiquent ou dénoncent une identité religieuse et demandent une intervention de l'Etat ; enfin elle désigne aussi les processus d’intégration des groupes sociaux mobilisant une identité confessionnelle dans l’ordre politique. En ce sens, différentes recherches ont montré que des institutions religieuses, parfois hostiles à la démocratie, ont participé à l’inclusion des fidèles dans la cité, par l’organisation de la société civile ou par la signification religieuse conférée à l’acte du vote. Cette école participe ainsi de la normalisation de la production et de la diffusion des connaissances. Ce projet interdisciplinaire réunit des intervenants spécialistes du fait religieux et de la laïcité ainsi que des participantes et participants souhaitant travailler sur ces sujets. La formation est ouverte aux différentes disciplines des sciences humaines et sociales ainsi qu’aux professionnels confrontés à ces questions.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 170 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap