French version selectionnée English version Spanish version

Aux temps des TICs et l’enseignement de la langue française à l’étranger : Méthode adaptée à la pédagogie et pratiques innovantes.

18 juin 2020
Caen - Caen (France)
Depuis quelques années, nous avons investi un axe de recherche portant sur l’enseignement et se rapportant à la pédagogie de la langue française dans un pays où la langue d’enseignement est la langue nationale : la langue arabe pour l’Algérie. Dans ce cadre, bien défini et précis, nous parlons de la langue française pour les étudiants en sociologie, et plus particulièrement de la première année, le tronc commun ou l’année charnière pour une orientation et le choix d’une spécialité dans les sciences sociales. Depuis quelques années, les TICs (les technologies de l’information et de la communication) avaient investi le milieu universitaire, qu’il soit celui des enseignants ou des étudiants. Chaque catégorie est, selon les résultats de nos recherches et enquêtes de terrains, connue par un marqueur de distinction, celui du faire valoir l’usage et l’utilisation des téléphones multimédias, et plus particulièrement les Smartphones. Le constat nous permit non seulement de parler de l’utilisation des outils de l’interaction, de la communication, de l’échange et du partage (OICEP) mais du faire valoir leurs enjeux dans le cadre de l’enseignement, de la pédagogie et de l’apprentissage du français (CEPAF). A cet effet, il nous a été donné de remarquer l’introduction, l’inclusion et l’intégration ( le triptyque d’incorporation des TICs) des téléphones mobiles dans le quotidien des universitaires. Sur la base de ce constat qui, longuement observé, nous a donné l’occasion de réfléchir sur une méthode adaptée à la pédagogie qui , à notre avis, entre dans les pratiques innovantes pour enseigner la langue française aux étudiants ne maitrisant pas la langue de Victor Hugo (1802-1885), l’écrivain français qui avait assisté à la première soutenance d’une thèse en médecine par un Algérien ; celui-ci, issu de l’école française, est devenu le premier médecin algérien dans son pays,. Pour cette raison, nous voulons présenter notre intervention afin de pouvoir mettre en avant l’interaction qui existe entre l’étudiant algérien et le Smartphone qui, devenu un outil de l’interaction, de la communication, de l’échange et du paértage (OICEP), nous permet de l’utiliser comme support pédagogique pour nos étudiants, ne maitrisant pas bien la langue française. Bien qu’il soit un moyen pour la pédagogie à l’université, le Smartphone nous facilite la tâche pour favoriser l’implication des étudiants dans l’apprentissage de la langue française et leur mise à niveau en matière de savoir et de connaissance des notions et des concepts, du champ et de l’apanage des différentes disciplines des sciences sociales où la maitrise des vocables est recommandable , voire recommandée. Cette méthode touche, principalement, le programme des matières enseignées en tronc commun pour mettre en avant les différentes disciplines, enseignées en sciences sociales en première année. Elle nous interroge d’une part et nous interpelle d’autre part. A cet effet, nous avons formulé la problématique sous sa forme de question : Quels sont les marqueurs de cette méthode adaptée à la pédagogie pour enseigner la langue française dans un pays étranger ?
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 92 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap