Ecritures picturales. Pseudographies, métagraphies, asémies

1 févr. 2020
INHA, 2 Rue Vivienne, 75002 Paris, Salle Mariette - PARIS (France)
Cette journée d'étude prévue pour février 2020, organisée par THALIM, le CEEI et l’IAO, interrogera les expérimentations d’artistes contemporains sollicitant dans leurs œuvres des écritures existantes voire inventant eux-mêmes des pseudo-graphies ou pratiquant les écritures dites « asémiques ». Plusieurs artistes ont déjà fait l’objet d’études spécifiques ou élargies par des chercheurs issus du Centre d’étude de l’écriture et de l’image (Florence Renner, Narmine Sadeg, Marcia Arbex, Hélène Campaignolle, Marie Laureillard). La question de l’influence des systèmes d’écriture sur les manifestations plastiques d’une culture a par ailleurs été abordée par Anne-Marie Christin dans ses dernières recherches sur l’imaginaire lettré et les générations de l’écriture. La spécificité de cette journée d’étude sera d’associer une perspective historique sur des cas concrets d'usages plastiques de l’écriture, à une interrogation théorique sur les fondements de ce voisinage ou de cette mixité entre éléments de l’écriture et composants de l’espace pictural à partir des réflexions d’Anne-Marie Christin. L’éclairage comparatiste permettra aussi d’aborder des études de cas issus de plusieurs territoires linguistiques et culturels. Une partie des échanges sera ainsi consacrée aux artistes chinois résidant en France comme Wu Hua, auteur de « graphimages », néologisme désignant la double appartenance à l’image et à l’écriture de ses pseudo-écritures, qu’il cherche à rendre universelles au-delà de toute barrière linguistique. Nous explorerons également les réinventions calligraphiques européennes et asiatiques plus récentes interrogeant le sémantisme de l’écriture sur support pictural (Isidore Isou, Catherine Denis, Fabienne Verdier).
Discipline scientifique : Art et histoire de l'art - Littératures

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 125 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap