La linguistique à la croisée des sciences: Entre éclatement disciplinaire et dialogue interdisciplinaire

19-21 mars 2020
Faculté de Langue Arabe, Université Cadi Ayyad, Marrakech - Marrakech (Maroc)

http://lingsciences.sciencesconf.org

Selon sa définition saussurienne, la linguistique est la discipline qui s'occupe de l'étude scientifique des langues (Saussure, Meillet, Dubois, Mounin, etc.). Elle détermine les conditions générales du fonctionnement des langues comme systèmes sous leurs différents aspects phonétique, phonologie, syntaxique, morphologique, sémantique, lexicologique, pragmatique, etc. Bien avant le CLG (1916), l'étude de la langue et du langage a connu une évolution marquante depuis l'époque antique jusqu'au moyen âge et la Renaissance ; mais les facteurs qui ont contribué vraiment à l'essor de la linguistique moderne sont précisément l'ouverture de cette discipline sur d'autres branches de connaissances telles les théories des signes et de la Logique avec la grammaire de Port Royal (1660) d'Antoine Arnauld et Claude Lancelot. Il importe de noter également le développement de la linguistique historique et comparative (vers la fin du 18ème s et au début 19ème s) dont l'objectif est l'étude de la parenté génétique entre les langues (Rask, Bopp, Schlegel, Grimm, Schleicher, Bréal, etc.). Après cette période marquée par le comparatisme et l'étude des concordances entre les langues, la linguistique a connu un éclatement de ses objectifs en donnant naissance à plusieurs sous-disciplines obéissant aux exigences déontologiques et épistémologiques de l'étude scientifique des langues. De ce fait, la prolifération sous-disciplinaire qu'a connue la linguistique, a favorisé son évolution en s'inspirant des recherches en d'autres domaines comme la biologie pour Schleicher, les mathématiques pour Hjelmslev et André Martinet, le raisonnement philosophique de Leibniz, les lois de la physique et de la psychologie qui ont donné naissance au behaviorisme, mentalisme, mécanisme ou conduitisme (Watson, Pavlov, Skinner, Bloomfield, etc.), la littérature avec Barthes 1968, Maingueneau 2010, etc. Il faut noter alors que c'est grâce à cette panoplie de théories non linguistiques, mais qui contribuent à l'étude de la langue, la recherche scientifique sur le langage a pu se forger une carrière importante en donnant naissance à des écoles et courants qui ont marqué l'histoire de la pensée comme la linguistique structurale (Saussure, Troubetzkoy, Jakobson, Hjelmslev, etc.), la linguistique distributionnelle (Bloomfield, Harris, etc.), la linguistique fonctionnelle (Martinet), la linguistique générative et transformationnelle (Chomsky) ou encore stratificationnelle, computationnelle, statistique , etc. Aujourd'hui, la linguistique s'ouvre sur d'autres disciplines récentes comme la neurolinguistique, la didactique des langues, la linguistique informatique, etc. La situation de l'étude de la langue au 21ème siècle semble plus confuse qu'il y a longtemps où la discipline était en phase de constitution progressive en essayant de se frayer un chemin vers d'autres champs d'études. Toutefois, il existe un dialogue entre les différentes disciplines précitées afin de rendre compte de la « complexité » du fait étudié. L'interconnexion et l'intercompréhension des enjeux de chaque discipline et approche ne peuvent être que bénéfiques. Ceci a poussé d'autres linguistes actuels à tenter l'aventure et faire appel aux spécialistes des autres domaines afin de comprendre des phénomènes liés à la langue et au langage. La prolifération des laboratoires de recherche regroupant des études pluridisciplinaires et la multiplication des revues et périodiques de la recherche en plusieurs domaines ont favorisé cette ouverture. Cette situation nous pousse à nous interroger sur le statut actuel de la linguistique. Comment parvenir à une homogénéité de la recherche linguistique au-delà de la fragmentation de ses disciplines ? Et comment donner un statut plus légitime des sciences du langage ? L'objectif du colloque est de mettre en lumière l'apport de la linguistique aux autres domaines de connaissances et vice versa à travers le partage des expériences de spécialistes du domaine en présentant des études de cas et des propositions théoriques à ce sujet.
Discipline scientifique : Linguistique

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 173 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap