XXIe rencontres des chercheur.e.s en didactique des littératures

10-12 juin 2020
Faculté d'Education - Université de Montpellier - 2 place Marcel Godechot - 34000 Montpellier (France)
Compar(ais)ons en didactique des littératures. Vingt après les premières rencontres des chercheur.e.s en didactique des littératures (Fourtanier, Langlade, Rouxel, 2001), il est notable de constater que se développent actuellement, et de manière concomitante, des projets impliquant des collectifs de chercheur.e.s dont les visées et/ou les méthodologies ont une dimension comparative affirmée. : par exemple les travaux genevois du groupe GRAFElitt, (Ronveaux & Schneuwly, 2018 ; Gabathuler, 2016), le projet GARY (Brunel et al., 2018) ou le groupe PELAS (Plissonneau, Boutevin, Bazile, 2017). Dans ces travaux, la comparaison peut porter sur les différents segments scolaires (primaire, secondaire, enseignement général et professionnel), des seuils (entre primaire et secondaire, par exemple), sur les différentes aires géographiques, culturelles et/ou linguistiques, sur les objets enseignés, sur les exercices, sur les élèves en fonction de leur âge et de leur cursus, de leur sexe, de leur caractéristiques socio-économiques, sur des périodes historiques, sur les curricula sur les usages de la littérature ou la réception des œuvres en contexte scolaire ou extrascolaire. La tendance forte observée relativement à la dimension comparative de certains travaux amène néanmoins à s’interroger sur la moindre part accordée à d’autres approches ou d’autres objets. Par exemple, les résultats ou les analyses des enquêtes comparatives internationales (type PISA ou PIRLS) sont assez peu sollicités. Les didacticien.ne.s de la littérature, largement ouvert.e.s sur le monde francophone, semblent assez peu enclin.e.s à se saisir des problématiques à une échelle plus large ou portant sur des espaces non-francophones. De même, lors du dernier colloque de l’Association pour des Recherches Comparatistes en Didactique (ARCD), on a fort peu entendu parler d’enseignement/apprentissage de la littérature. On peut aussi observer que les travaux relevant de l’interdidactique sont quasi-absents de nos rencontres. Enfin, il est étonnant de constater que la littérature comparée n’est pas un objet questionné en didactique des littératures. Ce sont donc toutes ces approches et objets que nous souhaitons questionner lors de ces XXIe rencontres.
Discipline scientifique : Education - Linguistique - Littératures

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 198 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap