Critique de la Raison Automatique - Bêtise(s) et intelligence(s) de la numérisation du monde

26-28 mars 2020
Paris - Paris (France)

http://cra.sciencesconf.org

Le développement du numérique, sous l'impulsion de différents acteurs, ainsi que ses implications dans les territoires et les modifications des comportements qu'il induit, donnent lieu à des discours et des réactions qui divergent souvent de manière fondamentale. Les travaux sont désormais très nombreux, tant sont divers les domaines touchés. Étant capables de faciliter l'intelligence collective, les nouveaux outils numériques sont aussi susceptibles de générer une « bêtise systémique », que ce soit à travers l' « automatisation des existences » qu'ils produisent (Stiegler, 2015) ou l'accélération de la destruction écologique du monde, pour ne prendre que quelques exemples. Le déploiement numérique s'est accompagné de discours sur l'émergence d'une nouvelle forme d'intelligence collective qui n'était pas dénuée de fondements. Mais l'omniprésence récente du thème du smart (smart city, smart nation, smart grid etc.) ramène « l'intelligence » à une formule incantatoire recouvrant diverses tentatives généralement technologiques de transformation et de contrôle des territoires. La soutenabilité des systèmes numériques, la mise en place de nouveaux oligopoles technologiques contraignants, des distorsions majeures dans l'économie et l'écologie de l'attention : autant de phénomènes potentiellement destructeurs de l'intelligence (individuelle et collective) et de la planète. Si l'on réfute une approche purement computationnelle, systématisée et automatisée de l'intelligence, comment faut-il l'approcher ? Dans quelles conditions le collectif peut-il devenir porteur d'intelligence ? L'usage du numérique change- t-il les données du problème ? Comment ? Dans quelles proportions ? Le rôle du numérique a été souligné dans des événements politiques tels que les révolutions arabes, les mouvements « Occupy », les gilets jaunes, etc. ; est-ce à dire qu'il a été un ingrédient nécessaire, sans lequel ces événements n'auraient pas pu se produire ? André Gorz évoquait le numérique comme une technologie-carrefour, susceptible de permettre une réappropriation de l'outil de production, pensé comme fondamentalement hétéronome : doit-on le suivre ?
Discipline scientifique : Informatique - Intelligence artificielle - Automatique - Ordinateur et société - Sciences de l'Homme et Société - Architecture, aménagement de l'espace - Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences - Sciences de l'information et de la communication - Philosophie

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 147 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap