Machines, genre et natures : anthropologie des territoires extractifs

15-17 oct. 2019
EHESS - 54 bd Raspail - Paris (France)

http://ma-ge-nat.sciencesconf.org

L'objet de ce colloque est d'étudier différents territoires extractifs (miniers, halieutiques, forestiers, etc.) du point de vue des dynamiques anthropologiques qui les structurent, en faisant l'hypothèse qu'ils posent des problématiques communes au-delà des différentes géographies et populations concernées: il s'agit en général d'espaces tardivement conquis, annexés ou capturés par des puissances établies; ils se structurent de façon asymétrique en articulant des populations hétérogènes selon différentes formes de colonialité; il s'agit encore d'espaces sur-mécanisés où les populations ont une relation plus précoce, plus accentuée et plus clivée aux machines et aux engins mécaniques, omniprésents au quotidien; il s'agit aussi d'espaces fortement masculinisés et hiérarchisés où les clivages de genre jouent un rôle structurant de contrôle social; enfin, ces territoires se construisent historiquement autour d'une conception orientée, extractive ou prédatrice des ressources naturelles et ils constituent dans l'actualité des zones critiques de contradiction, négociation ou réagencement des rapports à la nature. Ainsi, à différents niveaux, il apparaît que la question des relations entre machines, genre et natures se pose dans ces territoires d'une façon spécifique. Ce colloque a pour objet de discuter cette hypothèse en mettant à jour les liens entre mécanisation, rapports de genre et rapports à la nature dans divers contextes d'extraction de ressources naturelles.
Discipline scientifique : Anthropologie sociale et ethnologie - Géographie - Histoire - Sociologie

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 104 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap