Eduquer à l’esprit d’entreprendre, former à l’entrepreneuriat ? Enjeux, questions, transformations

13-15 mai 2020
Université de Lille LILLIAD Learning Center Innovation 2, Avenue Jean Perrin 59650 Villeneuve-d'Ascq Métro ligne 1 :stations « Cité Scientifique - Professeur Gabillard » ou « 4 cantons » - Villeneuve d'Ascq (France)
Le développement de l’entrepreneuriat par l’éducation, la formation et différentes modalités d’accompagnement répond aujourd’hui à des questions sociales, éthiques, économiques, politiques et éducatives. Les champs de l’éducation et de la formation se trouvent directement donc interpellés par la place grandissante qu’occupe l’entrepreneuriat dans la société contemporaine. L’évolution des politiques et des pratiques éducatives qui sont associées à l’entrepreneuriat est encore sous-étudiée, méconnue ou mal compris, particulièrement dans les travaux scientifiques de langue française portant sur les questions éducatives. Il est donc temps de réunir des chercheurs de différents pays pour les faire dialoguer et contribuer à la construction d’un champ de recherche spécifique en la matière. Rendre intelligible d’un point de vue scientifique l’évolution des pratiques d’éducation et de formation visant le développement de l’entrepreneuriat et de l’esprit d’entreprendre nécessite de disposer d’éclairages multiples, l’objet étant à la croisée de points de vue disciplinaires pluriels (économie, gestion, sciences de l’éducation et de la formation, sciences politiques, psychologie, sociologie, histoire, philosophie, etc.). De même, cette mise en intelligibilité mérite par ailleurs de se nourrir et s’enrichir de la rencontre et du dialogue entre les chercheurs et les acteurs professionnels de l’entrepreneuriat. Le colloque Eduquer à l’esprit d’entreprendre, former à l’entrepreneuriat ? Enjeux, questions, transformations se donne ainsi pour ambition de susciter d’une part un dialogue interdisciplinaire entre des chercheurs qui s’intéressent à l’entrepreneuriat éducatif et, d’autre part, un dialogue avec les champs professionnels concernés par l’éducation à l’esprit d’entreprendre (EEE), l’accompagnement et la formation destinés aux porteurs de projets entrepreneuriaux. L’ambition est à partir de là est double : instaurer un dialogue entre acteurs de ce champ en émergence et en évolution forte ; croiser les regards, réponses et questions que les chercheurs peuvent y apporter en vue de construire les bases d’un projet scientifique à poursuivre. Aujourd’hui les préconisations politiques, le développement des pratiques, l’intérêt sociopolitique pour le rôle de l’éducation et de la formation dans le développement de l’entrepreneuriat, nous amènent à questionner l’éducation entrepreneuriale. Entrepreneuriat scolaire ? Entrepreneuriat éducatif ? Education à l’entrepreneuriat ? Education à l’esprit d’entreprendre ? Formation à l’entrepreneuriat ? Sensibilisation à la culture entrepreneuriale ? La pluralité des dénominations se fait l’écho d’un champ de pratiques éducatives nombreuses, en pleine émergence, et en cours de professionnalisation. Ces pratiques éducatives entendent développer l’entrepreneuriat en visant un certain nombre d’objectifs à au moins deux niveaux: - des objectifs larges visant l’esprit d’entreprendre, d’initiative, de créativité, d’autonomie, d’esprit critique, capacités relevant d’un socle commun de compétences jugées nécessaires pour tous les citoyens et qui seraient à développer tout au long de la vie par les systèmes éducatifs et de formation. - des objectifs propres au développement de la création d’entreprise, de la culture d’entreprise, des savoirs requis pour investir les activités entrepreneuriales, créer et faire vivre une entreprise. Dans un monde caractérisé par des transformations permanentes et accélérées, le rapport entre l’éducation et l’esprit d’entreprendre apparaît comme une question de première importance. C’est la raison pour laquelle, les attentes et les enjeux sociaux sont forts (Fayolle 2011). L’entrepreneuriat est une question de plus en plus médiatisée et inscrite dans des urgences sociales et les agendas des politiques régionales, nationales, internationales et supranationales, et traduite dans les socles communs de compétences-clefs (Champy-Remoussenard, 2012, 2018). La portée des efforts éducatifs réalisés en la matière est étroitement liée à l’innovation et l’adaptation aux transformations sociétales, l’insertion et l’orientation professionnelle, l’évolution des formes d’emploi, la recherche de compétitivité… Il est indéniable que les pouvoirs politiques s’entendent au plan local, national et international sur le fait que le développement d’une culture susceptible de favoriser les initiatives entrepreneuriales dans la population est principalement l’affaire des systèmes éducatifs. On peut parler d’un quasi consensus . Le postulat que le développement des pratiques, politiques et dispositifs est une question d’éducation est toutefois interrogeable du point de vue scientifique. L’état d’esprit et les compétences susceptibles de rendre possible l’initiative entrepreneuriale ne s’apprennent peut-être pas complétement ou uniquement dans le système formel de formation. Ils relèvent d’un processus de socialisation, d’un processus éducatif plus complexe qu’il s’agit de mieux comprendre. Par ailleurs les moyens ne suivent pas forcément les incitations politiques. Enfin les effets de ces efforts éducatifs ne sont pas nécessairement toujours connus. Le regard scientifique peut dès lors et se doit d’apporter un éclairage critique et en surplomb sur des politiques et activités qui recèlent un potentiel de transformation sociale qu’on peut supposer fort.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société - Anthropologie sociale et ethnologie - Architecture, aménagement de l'espace - Démographie - Droit - Economies et finances - Education - Etudes de l'environnement - Etudes sur le genre - Géographie

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 138 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap