Archives matérielles, traces mémorielles & littératures des Afriques

25-27 sept. 2019
Aix Marseille Université - Maison de la Recherche 29 Avenue Robert Schuman 13100 Aix-en-Provence - 13100 Aix-en-Provence (France)

http://apela2019.sciencesconf.org

Le lien de la littérature au passé constitue une préoccupation constante de l'APELA dont témoignaient les journées « Littératures africaines et Histoire » (Nanterre, 1989) et « Lieux de mémoire africains » (Paris XIII, 1998). Plus récemment, la journée « Tranches d'histoire » organisée à l'UPEC en 2014 a porté sur l'historiographie des littératures africaines, tandis que le colloque de Bordeaux « Archive, texte, performance » s'attachait plus spécifiquement en 2013 aux relations entre archive et performance (archiver la performance, performer l'archive) telles que les littératures et les arts des Afriques offrent de les penser. En envisageant aujourd'hui de concert archives matérielles et traces mémorielles, il s'agira moins de reconduire sans autre interrogation l'opposition entre histoire et mémoire que d'envisager la contribution des littératures africaines (incluant notamment l'Afrique méditerranéenne) et des diasporas à la reviviscence des archives et à leur circulation, tout comme à l'inscription des traces mémorielles et à leur historicisation. D'emblée, par sa matérialité et sa dimension multiforme et hybride, l'archive interroge les cloisonnements disciplinaires. Récits, cartes, photographies, correspondances privées, de toute évidence, l'archive nous force à un décloisonnement des savoirs et à une pratique de l'indiscipline (Suchet, Loty). À la lisière de l'histoire, de l'anthropologie, de la littérature ou encore de l'histoire des arts, l'archive est un matériau total qui appelle à l'ouverture disciplinaire que ce colloque entend pratiquer.
Discipline scientifique : Littératures

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 165 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap