Archéo 2020. Écrire, éditer et diffuser l’archéologie en 2020

12-15 mai 2020
Université de Caen Normandie - Caen (France)
Les dates annoncées ne sont pas définitives.

Dans un contexte marqué par de nombreuses injonctions, notamment dans le domaine de l'ouverture de la science, l'édition et la valorisation des données en archéologie sont au cœur d'une mutation sans précédent. En dehors des nouvelles formes d'écriture et de diffusion des données, la recherche en archéologie devra très rapidement trouver son chemin pour rejoindre les grands principes définis par les différents plans gouvernementaux et européens. En effet, la loi pour une république numérique, ou encore plus récemment, le plan national pour la science ouverte tendent à généraliser l'accès ouvert aux publications, à structurer et à ouvrir les données de la recherche et à s'inscrire dans une dynamique durable et internationale. Les pratiques de publication en archéologie (et plus largement en SHS) diffèrent de celles des autres champs de la recherche. Elles accordent notamment une place plus importante à la monographie de fouille qui n'est que trop peu diffusée en Open Access. Les données archéologiques, quant à elles, sont très peu mises en valeur et restent, dans leur grande majorité, difficilement accessibles ; elles courent le risque très souvent d'être définitivement perdues. Il est urgent de réfléchir à l'échelle nationale et internationale à de nouvelles pratiques de stockage et d'exposition des données (interopérabilité des métadonnées, etc.) et par conséquent de faciliter, pour le futur, le renouvellement des analyses et expériences une fois la fouille terminée.

Ce colloque a pour ambition d'être un espace d'échange entre professionnels de l'archéologie, de l'édition (textes et corpus de données), de la valorisation, de l'ingénierie de corpus et de l'informatique. Ce sera l'occasion de favoriser les échanges décloisonnés et constructifs entre membres d'une communauté pluridisciplinaire internationale. Le colloque s'articule autour de communications, de présentation de posters, d'ateliers thématiques, de présentations de plateformes et de projets qui permettent la réutilisation future des données archéologiques, pour les rendre évaluables et exploitables. Seront privilégiés les projets portant sur le développement de bonnes pratiques à l'échelle internationale (retours d'expérience, outils, plateforme, modèles économiques, etc.).
Discipline scientifique : Archéologie et Préhistoire

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 173 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap