ETHIQUE, PEDAGOGIE et EXPERIMENTATION

23-24 mai 2019
UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LILLE - LILLE (France)
Présentation Ce colloque, organisé par le laboratoire ETHICS EA 7446 (https://lillethics.com) de l’Université Catholique de Lille, se fonde sur un double constat : d’une part, de nombreuses pratiques contemporaines (intelligence artificielle, phénomènes migratoires, rapport à l’information, e-santé, etc.) génèrent des questions éthiques majeures portant sur le sens et la portée de l’action, ses limites, mais aussi ses modalités concrètes d’effectuation ; d’autre part, si de nombreuses formations disciplinaires abordent ces enjeux, elles se limitent souvent à transmettre, via des méthodes « traditionnelles » et une pédagogie descendante, un ensemble de prescriptions issues d’un discours moral décontextualisé. Or cette approche exclusivement substantielle de l’éthique et de sa pédagogie montre ses limites. En effet, dans un contexte complexe, incertain (Soulet, 2003; Callon, Lascoumes et Barthe, 2001) et en constante évolution (notamment sur les plans normatif et axiologique), cette approche donne peu de garantie quant à la capacité effective des acteurs de décider et d’agir en situation. La pédagogie de l’éthique semble ainsi appelée à se développer dans une veine plus pragmatique (Aiguier, 2017 ; Maesschalck, 2010) visant le pouvoir d’agir des acteurs par le développement de leur capacité critique et réflexive, par le renforcement de leur autonomie et par l’expression de leur responsabilité. Ces objectifs assignés à l’éthique et à sa pédagogie impliquent dès lors des approches plus actives et situationnelles de formation (Didier, Melin, & Aiguier, 2018), parmi lesquelles les ateliers de prise de décisions collectives face à des dilemmes éthiques, les jeux de rôles et dispositifs de simulation, les serious games, les méthodes de confrontation des acteurs aux traces audiovidéo de leur agir issues de la clinique de l’activité, ou encore les analyses réflexives à partir de situations vécues par les acteurs. Dans ce contexte de mutation, on peut s’interroger sur le statut spécifique des méthodes expérimentales. Ces dernières nous semblent en effet constituer une proposition pédagogique adaptée aux enjeux contemporains de la formation à l’éthique en ce que celle-ci vise à impliquer directement et activement les étudiants en les confrontant à des situations concrètes. En ce sens, cette approche semble pouvoir conduire les étudiants à adopter individuellement et collectivement une posture réflexive sur leurs propres conduites face à des problèmes éthiques manipulés dans le cadre de paradigmes expérimentaux. S’il est considéré que l’usage de cette méthodologie et de ces paradigmes favoriserait alors in fine le développement de la sensibilité éthique des étudiants et plus largement leur raisonnement éthique, il convient toutefois, et cela constitue l’objet de ce colloque, de s’interroger sur les avantages, les limites et les effets d’une telle approche. L’intérêt du laboratoire ETHICS de l’Université Catholique de Lille pour ces questionnements s’est concrétisé à travers le développement du projet EPHEMER (Éthique et Pédagogie Holoptique pour un EnseigneMEnt en Réseau, https://lillethics.com/projet-ephemer/). Dans cette perspective, le présent appel à communications vise à favoriser les rencontres entre enseignants-chercheurs et à faire évoluer l’état des connaissances sur cette problématique à la croisée des disciplines.
Discipline scientifique : Ethique - Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 105 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap