La Littératie Numérique au prisme des Sociologies de l'Education et de la Culture

13-14 juin 2019
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5, rue du Château de l’Horloge, 13090 Aix-En-Provence - Aix-en-Provence (France)

http://linsec.sciencesconf.org

La place croissante prise par le développement des technologies numériques dans l’ensemble des sphères sociales nous amène non seulement à intégrer leurs apports dans les pratiques sociales et culturelles que nous analysons, mais également à interroger la manière dont les institutions éducatives, culturelles et artistiques se saisissent de ces nouveaux objets. Ce colloque souhaite apporter des éclairages sur ces thématiques afin de permettre de situer ces pratiques, qu’elles soient actives, hybrides, différenciées ou collaboratives, et ce, afin de mieux saisir les enjeux liés à la littératie numérique, à savoir l’ensemble des techniques et pratiques scripturales et lectorales, quel que soit l’espace social, éducatif, culturel, artistique dans lequel elles s’exercent. L’articulation entre le numérique et la sociologie de l’éducation, de la culture et de la littérature, devrait nous permettre de comprendre les transformations liées au numérique dans les pratiques sociales et culturelles, où il y fait l’objet d’apprentissages et d’usages tant formels qu’informels. Loin de reconnaître l’objet « numérique » comme un allant-de-soi, le garant d’un changement social total, dont le « Petite Poucette » de Michel Serres nous donne un bel exemple, il s’agira aussi de questionner de manière critique les politiques et usages du numérique dans les sphères éducatives et culturelles. Comme le cite Serge Proulx (2015), la sociologie critique dite des usages montre que « le focus analytique sur l’appropriation des objets techniques se serait progressivement substitué à cette sociologie de l’ordinaire et des arts de faire ». En outre, la sociologie de l’éducation et de l’usage du numérique révèle que, loin d’être la panacée contre l’échec scolaire, contre les problèmes de littératie des élèves d’origine populaire, le numérique n’améliore nullement les inégalités scolaires et doit être, en ce sens, interrogé selon une « perspective critique » (Collin, Karsenti, 2012).
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 108 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap