Gérer les résistances des bioagresseurs aux pesticides pour limiter leurs impacts socio-économiques et environnementaux : Organisation des Journées d’Echanges s

14-15 mars 2019
INRA Centre de Versailles-Grignon - Versailles (France)
Contexte Dans un contexte de durabilité de l’agriculture et de diminution des intrants, la problématique de la gestion des pesticides est devenue une préoccupation majeure pour les différents acteurs du monde agricole, et a été récemment mise en avant par des règlementations spécifiques (Plan Ecophyto I et II (2008, 2015), Projet Agroécologie (2012)), recommandant la mise en œuvre de pratiques économes en intrants (réduction de doses, du nombre d'applications, substitution des applications par des méthodes complémentaires ou alternatives). Par ailleurs, la diminution du nombre de substances actives disponibles (Règlement (CE) 1107/2009, Directive Européenne 2009/128CE) limite les possibilités de diversification des stratégies de lutte chimique, ce qui pourrait favoriser la sélection de résistances des bio-agresseurs aux pesticides. Ainsi devient-il primordial de maximiser la durabilité des produits de protection des plantes (PPP) pour en conserver une utilisation efficace, en dernier recours, et favoriser les pratiques économes en intrants. De plus, la sélection des résistances pouvant concerner également les molécules issues de la chimie verte (utilisés pour le biocontrôle), il devient stratégique de raisonner l’utilisation des produits de protection des plantes de manière synergique, et non plus opposable. Enfin, des études sociologiques montrent que la gestion du bien commun « PPP » ne peut être durable que si elle fait l’objet d’actions collectives soutenues dans le temps, ce qui nécessite une connaissance mutuelle des acteurs et une leur mobilisation autour de projets communs. Or, les mêmes études indiquent que, bien qu’elle puisse constituer un levier pour diminuer l’utilisation de PPP, la gestion des résistances n’est pas toujours connue des acteurs ou fait l’objet d’initiatives individuelles ou privées, ce qui limite son efficacité à grande échelle. Nous souhaitons donc communiquer autour de ces problématiques dans un souci de pédagogie et d’organisation d’un collectif de chercheurs et d’utilisateurs des PPP, au service de la durabilité des méthodes de lutte dans le contexte Ecophyto. Descriptif et objectifs de l’action Dans ce contexte, nous proposons d’organiser un séminaire de deux jours, abordant largement les problèmes de résistance aux PPP en agriculture, leur gestion et la recherche associée à ces tématiques. Ce séminaire permettra le réseautage des personnes concernées par la recherche sur les pesticides et/ou la prévention et la gestion des résistances aux PPP. Il s'agira donc de créer du lien et de susciter et animer les échanges entre tous les acteurs. Il fournira également aux utilisateurs de PPP les bases conceptuelles et les outils pour appréhender de façon pertinente les problèmes de résistance auxquels ils sont confrontés. Cette manifestation a plusieurs objectifs : - Présenter et diffuser les dernières recherches sur la résistance aux produits de protection des plantes (PPP) et sa gestion, en particulier dans le contexte d’une réduction l’usage des PPP et du développement de méthodes alternatives ou complémentaires. - Transférer aux utilisateurs de PPP les connaissances actuelles sur la résistance (incluant pesticides de synthèse et solutions de biocontrôle) et les outils de gestion et de prévention des résistances à leurs disposition (solutions alternatives et complémentaires aux pesticides, stratégies anti-résistance…). -Faire remonter les besoins des utilisateurs de PPP en termes de questions de recherche auprès de la communauté scientifique, afin d’initier des projets de recherche collaboratifs. - Favoriser de manière conviviale la rencontre entre les acteurs de terrain et les chercheurs et permettre la constitution d’un réseau « Résistance » au sens large, permettant à plus long terme d’envisager des projets communs. - - Transférer les bases réglementaires concernant la résistance aux produits phytopharmaceutiques. - Donner les objectifs du suivi de la résistance dans le cadre du plan Ecophyto pour dynamiser le réseau technique de surveillance biologique du territoire impliqué dans le suivi des résistances.
Discipline scientifique : Sciences agricoles

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 197 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap