Colloque international : Penser les revolutions arabes

13-15 déc. 2012
ENS de Lyon, site Descartes - Lyon 7 (France)
Organisé les 13, 14 et 15 décembre 2012, ce Colloque se tiendra deux ans après le début du processus révolutionnaire dans le monde arabe et profitera du recul nécessaire aux chercheurs pour aborder les questions de fond qui agitent cette région depuis un moment. Ces questions tournent autour de la quête d'un nouveau rapport gouvernants/gouvernés, de la réinstallation de l'éthique au cœur de la problématique de la gouvernementalité, et de l'arrivée de l'islamisme au pouvoir avec toutes ses implications sur le droit et la culture juridique d'un côté, l'individu et la société de l'autre. L'ambition de cet événement est de sortir des schémas narratifs mis en place dans les différentes études, pour aborder ce processus dans son double rapport au passé politique des pays arabes et à leur devenir historique. En effet, dans les nombreuses manifestations consacrées à ce processus, l'accent a été mis sur la modernité des moyens utilisés par les révolutionnaires pour lutter contre les États installés ainsi que sur les aspects sociologiques ou géopolitiques induits par le changement. Malgré la pertinence de ces points, nous estimons que les révolutions arabes méritent d'être approchées d'une manière qui en ferait ressortir davantage la signification, et c'est pour cette raison que ce Colloque souhaite mettre à profit les compétences pluridisciplinaires des intervenants (historiens, sociologues, anthropologues, politistes, juristes et philosophes) pour aborder les problèmes dans une perspective diachronique permettant de déceler, en amont, les filiations généalogiques de certaines questions débattues tout récemment, tout en soulignant les seuils de rupture d'avec le passé que ce processus a pu instaurer. Il va de soi, par exemple, que les débats majeurs en Tunisie, en Egypte ou en Lybie se sont focalisés (et se focalisent encore) sur la nature du gouvernement à fonder, le rapport entre l'Etat et la religion, ou le type de droit à instaurer. Or, ces débats mobilisent les connaissances juridiques et politiques propres à l'Islam classique, tout en les transformant ou en les alimentant par des apports modernes. Il est donc important d'inscrire les travaux du colloque dans cette double perspective pluridisciplinaire et diachronique afin d'approcher le plus justement possible les problématiques à traiter. Les axes de nos travaux s'orienteront dans trois directions complémentaires et transversales : I- Significations du processus révolutionnaire II- Religion et politique ; avenir du droit dans le monde arabe III- Guerre et paix ; violence et non-violence pendant et après les révolutions
Discipline scientifique : Science politique

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 28 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap