La mémoire volontaire de l'écrivain

12 avr. 2012
ENS Paris (Salle des Actes), 45 rue d'Ulm, 75005 Paris - Paris (France)
Journée d'études organisée par Guillaume Perrier dans le cadre des travaux de l'équipe Proust de l'ITEM (Institut des Textes et Manuscrits Modernes, Unité mixte de recherche, ENS/CNRS). Le prestige que l'œuvre de Marcel Proust confère au souvenir involontaire ne doit pas occulter une pratique de la mémoire beaucoup plus vaste et diverse que ce simple phénomène, chez d'autres écrivains et chez Proust lui-même. La mémoire n'est pas une faculté entièrement donnée a priori; c'est une disposition, une vertu développée par l'écrivain en fonction d'un contexte, d'une expérience et d'un projet précis, avec l'aide de matériaux concrets – manuscrits, documents, photographies etc. Il s'agit donc de réhabiliter la mnémotechnie, au sens littéral du terme : de penser le rapport entre mémoire et technique, technique de l'écrivain en l'occurrence. Cette journée d'études rassemble des spécialistes de divers écrivains – Jules Michelet, Walter Benjamin, Marcel Proust – de littérature médiévale et d'histoire de l'art.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 70 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap