logo de la conférence
French version selectionnée English version Spanish version

Archive vitale de la révolte. Esthétiques dissidentes de l’Octubre Chileno

18-20 janv. 2023
Aix MArseille université, Campus Saint-Charles Bât 14 "Turbulence" - 3 Place Victor Hugo 13003 Marseille - Marseille (France)

http://octubrechileno.sciencesconf.org

Le mouvement social nommé estallido social chileno s’est traduit par une mobilisation massive entre les mois d’octobre 2019 et de mars 2020, et n’a été interrompu que par les restrictions imposées par le gouvernement de Sebastián Piñera pour faire face à la pandémie de Covid 19. La réponse du gouvernement a été particulièrement répressive , mais la pression sociale et politique exercée à travers la récurrence et l'amplitude des manifestations a conduit à l’organisation d'un référendum pour l'ouverture d'un processus constitutionnel, plébiscité par près de 80 % des chilien·n·e·s le 25 octobre 2020. L’une des caractéristiques singulières de cette mobilisation sociale est sans doute la diversité des stratégies mises en œuvre dans l’espace public pour conquérir une visibilité et médiatiser les différentes revendications, ainsi que les différents groupes sociaux qui les ont portées. L’espace public et les différents signes de pouvoir qui le constituent (notamment les monuments, places publiques et la toponymie) ont fait l’objet d’une lutte à la fois concrète et symbolique, qui s’est manifestée par de nombreuses interventions performatives, dont les enjeux dépassent souvent le cadre du mouvement social, et dont les formes multiples s’appuient sur différentes ressources et pratiques artistiques. Nous faisons ici référence aux multiples performances organisées par différents collectifs, féministes notamment , aux gestes iconoclastes des manifestant·e·s , qui témoignent d’une conscience critique historique et d’une volonté d’appropriation et de re-sémantisation de l’espace public, ou aux projections lumineuses du Delight Lab , qualifiées d’art lumineux, ainsi qu’aux multiples et récurrentes interventions graphiques sur les murs et monuments des villes du pays . Le terme d’« artivisme » est parfois utilisé pour nommer ces modes d’action, et l’expression « esthétisation des mouvements sociaux » est employée pour caractériser leur impact sur les formes d’organisation collective contestataire dans l’espace public et sur leur médiatisation.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 90 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité 
Sitemap