19es JDL "Mobilités et changement de catégories. Portée et limites des données longitudinales"

24-25 mai 2012
Maison de la Recherche en Sciences de l'Homme, Université de Caen Basse-Normandie, esplanade de la Paix 14032 CAEN - Caen (France)
De nombreuses recherches ont déjà démontré l'apport des données longitudinales pour déchiffrer le passage d'un état à un autre, et signaler des états transitoires, précaires ou durables, plus ou moins réversibles, plus ou moins ajustés aux attentes et aux dispositifs, en particulier entre formation et emploi. Des catégories ont été construites à l'appui de réflexions interdisciplinaires, telles que celles de transition, de cheminement long, de parcours, de carrières et bien d'autres. Dans un contexte sociétal où tout semble changer en même temps et où il est difficile de démêler les effets structurels et conjoncturels, ces avancées incitent aujourd'hui à attaquer de front la question complexe de la mobilité, qui a bien sûr été abordée mais n'a jamais fait l'objet central d'un appel à contribution des JDL. Du reste, le pluriel convient mieux. En partant des acquis de spécialistes de la mobilité sociale, peuvent être distinguées les mobilités observées classiquement et d'autres formes plus complexes et plus difficiles à reconstruire. // Ces questions pourront être croisées avec des approches par genre, âge, lieu d'origine ou de destination (avec par exemple une focale sur la France métropolitaine, l'Outre-mer, ou l'étranger ; ou bien une distinction par type de territoire : métropole / urbain / périurbain / rural ; quartier ou ZUS). Les travaux présentés pourront alimenter les réflexions des décideurs des politiques publiques, relevant du logement, de l'emploi, de la planification de l'offre de formation ou de l'aménagement du territoire. Ils relèveront de différents champs scientifiques : anthropologie, histoire, démographie, sociologie ou économie, sciences de l'éducation, sciences politiques, gestion, et, bien sûr, géographie humaine... Comme d'habitude lors de ces journées, les travaux à caractère « quantitatif » présentés peuvent tout autant reposer sur des enquêtes ad-hoc, à fort investissement méthodologique, que sur l'analyse secondaire de sources de la statistique publique. Les études à caractère « qualitatif » sont tout autant les bienvenues (récits de vie, observations participantes, entretiens,...). Le comité d'organisation sera particulièrement sensible à la proposition de travaux mêlant les deux approches.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 62 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap