VARIABILITES ENVIRONNEMENTALES, MUTATIONS SOCIALES

20-22 oct. 2011
XXXIIe Colloque International d'Archéologie et d'Histoire d'Antibes - Antibes (06160) (France)
Le thème du colloque répond à une préoccupation majeure de la communauté scientifique, au croisement des sciences de la Terre, de l'Environnement et de la Société, relative à la perception des interactions entre les facteurs naturels et anthropiques sur l'évolution des environnements et des sociétés. Cette approche interdisciplinaire se traduit par l'implication de plusieurs institutions et réseaux dans l'organisation du colloque : Institut National de Recherche en Archéologie Préventive (INRAP), réseau PALEOMEX (Programme MISTRAL CNRS INSU-INEE), GDR MODYS « Modélisation des Dynamiques Spatiales » (INSHS), ANR BIOARCHEODAT (Projet ANR Corpus MNHN). La question centrale est celle de l'impact respectif des processus naturels (climatiques essentiellement) et anthropiques dans les dynamiques sociales et environnementales, que l'on peut désormais restituer avec de plus en plus de finesse. Les nombreuses études récentes et en cours permettent en effet de préciser notre connaissance de la variabilité climatique, en particulier holocène, et d'obtenir des niveaux de résolution chronologique et géographique de plus en plus fins. Parallèlement, le développement des inventaires archéologiques thématiques ou généraux, la multiplication des prospections ainsi que des grands chantiers d'archéologie préventive ont permis d'obtenir des informations détaillées sur les modalités d'occupation du sol dans des aires géographiques et chronologiques variées. On est donc progressivement en mesure d'identifier les réponses sociales, économiques et techniques apportées par les groupes humains aux contraintes diverses imposées par les variations climato-environnementales et leurs conséquences sur les paysages. Par ailleurs, les approches socio-environnementales permettent de mesurer les impacts sur le milieu générés par les aménagements et les différentes formes d'exploitation anthropiques (rétroactions négatives). Pour dépasser les interprétations déterministes et mécanistes qui recherchent des relations directes de causes à effets, et envisager les relations sociétés-milieux dans la perspective d'un système en co-évolution, il est nécessaire de proposer des modèles de représentation et d'interprétation de plus en plus nuancés et adaptés à la variabilité des situations étudiées et des fonctionnements régionaux des géosystèmes et des anthroposystèmes. Cela passe par la mobilisation de données hétérogènes (climatiques, paléoenvironnementales, archéologiques, historiques...), souvent lacunaires, de résolutions chronologiques et spatiales variées et différents degrés de précision. De même, les effets des changements climatiques et des actions anthropiques sur les environnements et les sociétés ne se manifestent pas avec la même intensité, selon les mêmes rythmes ni les mêmes échelles. Ce sont ces questions de nature, d'intensité, de seuils, d'échelles et de temporalité des impacts climatiques et anthropiques, principaux enjeux de la modélisation des dynamiques socio-environnementales, que ce colloque se propose d'explorer. Ce colloque constitue la 32e édition des Rencontres Internationales d'Archéologie et d'Histoire d'Antibes, manifestation scientifique qui a lieu chaque année à l'initiative du Centre d'Etudes Préhistoire Antiquité Moyen Âge, organisée sur 3 journées par le CEPAM et l'Association Pour la Diffusion et la Connaissance de l'Archéologie (APDCA), avec le soutien de la Ville d'Antibes, qui met à disposition son Palais des Congrès, et ceux sollicités auprès du CNRS, du Ministère de la Culture et de l'Université de Nice-Sophia Antipolis. Comme toutes les Rencontres d'Antibes, les actes du colloque seront publiés aux éditions de l'APDCA, ce qui assure d'une publication rapide (le volume sera disponible lors des Rencontres d'Antibes suivantes, donc en octobre 2012). Nous lançons un appel à contribution sur les thèmes suivants : 1. Modèles climatiques régionaux et réalités locales des changements du climat holocène : comment les effets des principaux changements climatiques s'enregistrent à l'échelle du paysage et de ses potentialités pour les sociétés ? 2. Comment évaluer la part des facteurs culturels et naturels dans les changements sociaux et l'impact des sociétés sur les milieux/environnements ? 3. Méthodes et outils pour l'analyse du changement : percevoir, mesurer, qualifier les transformations des sociétés et des environnements. 4. Vers des modèles intégrateurs : - Méthodes et formalisations actuelles des corrélations entre événements naturels, effets sur les écosystèmes terrestres (milieux végétal et animal, morphogenèse) et sur les processus de changement social : quels outils pour la synthèse des données et une véritable intégration socio-environnementale ? - Critères d'évaluation et de validation des modèles, limites géographiques et chronologiques des approches intégrées.
Discipline scientifique : Environnement et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 87 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap