French version selectionnée English version Spanish version

Radicalités contemporaines et crimes de haine

5 juin 2020
AMPHI SCAMPUS VILLEJEAN - RENNES (France)

http://radicalites.sciencesconf.org

Nous assistons aujourd’hui à l’installation d’une méfiance généralisée où l’autre est toujours plus soupçonné autant qu’haï de jouir au dépens du sujet. Les ségrégations et racismes, les doctrines de la manipulation mentale, les théories du complot, etc., y puisent leur origine autant qu’elles la nourrissent. La paranoïsation imaginaire du lien social contemporain qui en résulte nécessite d’être interrogée ainsi que la prolifération des prétendus pères à laquelle elle donne lieu. Convaincus de posséder le critérium de la vérité morale, ces derniers veulent imposer un nouvel ordre social, religieux, politique et judiciaire, afin de promulguer leurs programmes et régimes de jouissance, quitte à torturer l’humanité entière pour faire régner leur idéologie. Défendant des causes et vérités sans faille, les fanatismes religieux, idéologiques ou politiques font en effet retour en donnant lieu à de nouveaux types d’extrémismes. Dans leurs formes radicales, ces derniers reposent sur des croyances et des idéaux instrumentalisés, au nom desquels des actes de violence sont parfois commis. Poussant à la haine et à la mort, ces radicalités contemporaines appellent à être questionnées dans leurs conditions d’émergence et de diffusion (sociale et politique) ainsi que dans leurs incidences sociopolitiques et psychopathologiques. De même, les passages à l’acte justiciers ou sacrificiels qui en dérivent méritent d’être analysés dans leurs soubassements et ressorts subjectifs afin d’en préciser la causalité. La haine qui les motive, qu’elle soit celle de l’autre personnifiant le mal qu’il s’agirait d’éradiquer ou/et celle que le sujet se voue, se double d’une haine de l’Autre dont la généralisation se doit également d’être interrogée tant semble-t-elle caractériser notre époque. Celle-ci se spécifie entre autres par la multiplication des communautés aux revendications identitaires dont certaines, par leur repli, verse dans le communautarisme et, en défendant leur mode de jouir, se ferme à l’altérité tout en la haïssant. Laissant une large place à la présentation clinique de cas, les travaux de cette Journée d’Étude seront l’occasion de questionner et d’examiner des phénomènes contemporains : ségrégation, revendication, communautarisme, racisme, passages à l’acte justiciers, crimes sacrificiels, meurtres de masse, idéalisme passionné et réformateurs sociaux, extrémismes religieux, politiques, théories du complot, etc. S’adressant aux professionnels, chercheurs et étudiants, cette Journée d’Étude organisée par le Master PCSP et issue du Séminaire de Recherche en psychopathologie clinique et criminologie psychanalytique« Les nouveaux fanatismes » mettra ainsi au travail des questions cliniques, sociales et politiques qui possèdent une actualité indéniable.
Discipline scientifique : Sciences de l'Homme et Société

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 172 |  Contact |  À propos |  RSS
Sitemap